Quel groupe électrogène pour quel usage domestique ?

S’équiper d’un groupe électrogène dans le cadre d’une utilisation domestique peut paraître surprenant et pourtant ! Cet engin « nomade » dont la fonction principale est de fournir du courant électrique de manière autonome peut remédier efficacement à de nombreux embêtements liés à l’électricité, des pannes récurrentes à l’absence totale de réseau.

Qu’il s’agisse de commerces ambulants, de camping-car, d’évènements en extérieur type mariage, soirée, de résidence secondaire dépourvue d’électricité ou simplement d’alimentation électrique de secours dans une résidence principale, on comprend rapidement que les besoins sont multiples.

Le marché des groupes électrogènes est aussi varié que les besoins.

Capitools répond aux questions principales qu’un acquéreur doit se poser avant de faire son choix.

Pourquoi s’équiper d’un groupe électrogène ?

Faire des trous dans son plafond avec une perceuse-visseuse alimentée par un groupe électrogène
« Le congélateur s’est arrêté de fonctionner et j’ai dû jeter tout ce qu’il y avait dedans… » Une phrase  que nous avons tous entendu ou, pire, vécu personnellement. Pour cela, installer un générateur à la maison peut s’avérer salutaire. Encore plus quand votre habitation connaît des problèmes de distribution d’électricité et que les pannes de courant sont récurrentes. Et le congélateur n’est qu’un exemple. C’est le parc de vos appareils électriques qui peut être impacté, et au final votre quotidien.

Que va apporter l’installation d’un groupe électrogène alors ?

Une continuité dans l’alimentation électrique de votre maison, et peut-être même – on le voit d’autant plus aujourd’hui avec l’arrivée sur le marché de l’habitat de maisons équipées d’énergies dites « propres » – produire de l’électricité en  vous détachant complètement du réseau électrique.  Mais a minima, le générateur de secours intervient en cas de coupures générales ou en cas de pannes intempestives (accidents, orages, intempéries, etc..). L’utilisation d’un groupe électrogène représente une solution fiable, et c’est également la moins coûteuse.

Gardez en tête qu’en vous équipant d’un groupe électrogène pour la maison, vous vous soumettez à une certaine réglementation, concernant notamment l’utilisation d’appareils à moteurs thermiques.

En milieu urbain, ces appareils sont soumis à des horaires strictes, or difficile de prévoir la prochaine panne. Veillez alors à vous doter d’un groupe silencieux, qu’on trouve dans le commerce sous l’appellation « groupe électrogène insonorisé ».

Dans cette catégorie, le bruit mesuré à 7 m du groupe varie de 55 à environ 85 dB. Les modèles non insonorisés peuvent atteindre 105 dB !

L’équipement dont dispose un groupe électrogène silencieux ou insonorisé étouffe le bruit. Vous pouvez dès lors utiliser votre groupe électrogène en fonction de vos besoins et non du jour et de l’heure…

Pour infos :

En milieu urbain ou résidentiel, les groupes électrogènes à moteur bruyant doivent respecter les règles suivantes :

Du lundi au vendredi : de 8h30 à 12h00 et de 14h30 à 19h30

Le samedi : de 9h00 à 12h00 et de 15h00 à 19h00

Le dimanche : uniquement de 10h00 à 12h00

Le choix du groupe électrogène va se faire en fonction de vos besoins donc. Utilisation ponctuelle ou permanente ? Quels appareils souhaitez-vous alimenter ? Quelle puissance ? Inévitablement insonorisé comme nous venons de le voir ? Tout un lot de critères à définir et à prendre compte que nous développons dans le point suivant :

Quels critères prendre en compte pour bien choisir votre groupe électrogène ?

Revêtement plafond et isolation grâce au groupe électrogène 

a. Puissance

La puissance du groupe est le critère le plus important à déterminer. Sans être technicien, quelques notions sont quand même à acquérir pour vous orienter vers le choix le plus pertinent :

De quelle puissance on parle ?

On parle bien ici de la puissance électrique de sortie à connaître, et non de la puissance nominale du groupe électrogène. Quels appareils allez-vous alimenter avec votre générateur ? Commencez par les répertorier et relevez leur puissance exprimée en Watt (puissance crête ou puissance maximale). 

La puissance d’un groupe électrogène est exprimée en KW (Kilo Watt) ou en KVA (Kilo Volt Ampère).

Pour faire simple, retenez que 1KVA = 1KW.

Si l’unité est notée en Ampères, multipliez le nombre par la Tension (le voltage – Volts).

Puissance (Watts)  = Intensité (Ampères) x Tension (Volts)

Selon les appareils fonctionnant régulièrement dans une maison :

Réfrigérateur : 700 W                                 Congélateur : 700 W 

Lave-vaisselle : 1 400 W                             Four à micro-ondes : 2 000 W

Grille-pain : 1 200 W                                   Four : 1 600 à 2 500 W

Téléviseur : 125 W                                       Console de jeux : 20 W

Lecteur DVD : 30 W                                    Chaîne-stéréo : 55 à 70 W

Smartphone : 20 W                                      Radio : 20 W

Lave-linge : 1 200 W                                    Sèche-linge : 5 700 W

Aspirateur : 900 W                                      Climatiseur 4 500 W

Ventilateur de plafond : 75 W                   Ventilateur électrique : 50 W

Ordinateur sans écran : 25 W                   Ecran d’ordinateur : 100 W

Imprimante : 35 W                                      Imprimante laser : 1 200 W

Sèche-cheveux : 1 500 W                           Brosse à dents électrique : 6 W

Additionnez les puissances de vos appareils pour obtenir la puissance totale souhaitée puis multipliez par 1.2.

Pourquoi 1.2 ? Pour préserver votre groupe électrogène et ne pas l’user prématurément, on l’utilise à 80% de son potentiel. Si votre groupe est sous-dimensionné, il va s’user rapidement et connaître des pannes récurrentes. Si à l’inverse votre groupe est sous-utilisé, il connaîtra des dysfonctionnements. Encore une fois, la puissance doit être vraiment adaptée à vos besoins.

Et si vous ne savez pas vraiment quels types d’appareils vous allez raccorder à votre groupe électrogène, laissez-vous une marge de puissance assez confortable. Certains moteurs électriques nécessitent un pic d’énergie au démarrage. Ainsi,  une ponceuse électrique qui consomme 700 Watts quand elle fonctionne nécessite le double, soit 1400 W, au démarrage.

b. Motorisation

Le groupe électrogène fonctionne grâce à un moteur, alimenté à l’essence, au diesel, au gaz voire à l’énergie solaire.

Pour un usage domestique, les groupes diesel sont très bruyants et plus tournés  vers un usage « pro ». L’alimentation au gaz est peu polluante, mais le stockage des bouteilles de gaz est volumineux. Enfin le solaire n’est ni bruyant ni polluant mais sa puissance à ce jour reste faible.

Pour l’usage domestique, même si l’entretien doit être scrupuleux, de nombreux modèles à essence offrent une puissance satisfaisante, et un ravitaillement simple.

Pour une utilisation ponctuelle et ne demandant pas beaucoup de puissance, un petit groupe électrogène insonorisé fera l’affaire.

c. Volume sonore

Mis à part les groupes électrogènes insonorisés dont on a parlé plus haut, le marché des groupes offre des modèles présentés comme silencieux.

Leur niveau sonore varie généralement entre 60 et 90 décibels (à 7 mètres d’éloignement de l’appareil), soit entre le bruit d’une conversation normale et celui émis par une tondeuse à gazon modèle thermique.

De fait, il vaut mieux installer son groupe électrogène à distance de votre maison et de vos voisins. Si la configuration de votre terrain ne vous autorise pas un éloignement idéal, orientez vos recherches vers un modèle insonorisé afin d’éviter toutes nuisances sonores et troubles du voisinage.

d. Technologie des régulateurs de tension

Le critère de régulation de tension est aussi important. Aujourd’hui, la plupart des groupes électrogènes sont dotés de 2 systèmes de régulation : soit l’AVR, soit l’Inverter.

L’AVR, pour Automatic Voltage Regulator (régulation automatique de la tension) est un procédé qui évite aux appareils raccordés d’être endommagés par des variations de tension.

L’inverter, lui, recrée une tension quasiment parfaite à partir de celle fournie par la génératrice du groupe. Qui plus est, la technologie Inverter est associée  au fonctionnement du  moteur dont elle régule le régime en fonction de la sollicitation de ce dernier. Ce qui signifie une réduction de la consommation d’essence quand le groupe n’est pas pleinement sollicitée.

L’Inverter est alors vivement conseillée pour l’alimentation des appareils électroniques sensibles comme les ordinateurs, tablettes, smartphones, etc…

e. Type de démarrage

Le type de démarrage (manuel ou électrique) peut également être un critère de choix.

Pour les  groupes électrogènes de gros gabarit, optez pour un système de démarrage électrique.

Comme la plupart des appareils  à démarrage électrique, faites les régulièrement tourner afin de recharger la batterie.

Pour les groupes électrogènes à essence vous avez souvent le choix entre un lanceur et un démarreur. Tout dépend de votre capacité propre à tirer un lanceur et surtout combien de fois de suite !

Pour un usage occasionnel, un lanceur sera parfait. Mais si votre groupe doit souvent servir, offrez-vous le luxe d’un démarreur électrique, plus confortable.

f. Autonomie

L’autonomie d’un groupe équipé d’un moteur essence varie entre 4 heures à plus de 12 heures. Adaptez l’autonomie de votre groupe électrogène à vos besoins.

Disponibilité pièces détachées

Afin d’éviter de vous retrouver dans l’embarras  en cas de panne de votre appareil de secours ou d’immobilisation, renseignez-vous sur la disponibilité des pièces de rechange de votre modèle au cas où.

Comment installer son groupe électro ?

Installer son groupe électrogène

 1. A l’extérieur

Le groupe fonctionnant avec un moteur thermique, son emplacement doit être soigneusement choisi (émissions de gaz d’échappement). 

Il se trouvera donc soit à l’extérieur de la maison, soit dans un local ventilé et équipé d’un système d’évacuation. 

Si le groupe n’est pas amené à être déplacé, le mieux reste de le fixer sur une dalle en béton sans qu’il soit une gêne sonore et odorante pour l’entourage. 

—> Remplir le réservoir du carburant adapté (essence et diesel). 

–> Vérifier niveau d’huile + filtre à air

–> Disjoncteur positionné sur OFF

–> Ouvrir l’arrivée du carburant + starter

–> Démarrer le groupe soit avec une clé, soit avec un bouton de démarrage.

–> Brancher les appareils à alimenter sur les prises intégrées au groupe

2. Raccordé à la maison

Faites réaliser l’installation par un artisan électricien si vous ne possédez aucune connaissance en électricité.

 Si vous avez des connaissances suffisantes en électricité, vous pouvez réaliser le chantier vous-même.

IMPORTANT : le pouvoir de coupure doit toujours être supérieur à l’intensité délivrée par le réseau et le groupe électrogène ne doit jamais tourner à pleine puissance (70 % de ses capacités maximum).

Avant toute installation, renseignez-vous sur la puissance des appareils domestiques qui devront fonctionner grâce au groupe électrogène (voir tableau ci-haut).

Assurez-vous également de sa puissance : Munissez-vous de l’outillage et des équipements de sécurité adaptés à savoir :

–> Coupez l’arrivée électrique

–> Branchez l’inverseur sur l’alimentation générale : l’inverseur garantit la sécurité de l’installation lors du changement de source électrique.

–> Raccordez les fils du compteur (rouge et bleu) à l’inverseur du côté réseau puis tirez un fil de terre depuis votre tableau électrique.

–> Raccordez la sortie de l’inverseur sur le disjoncteur.

–> Vérifiez le bon fonctionnement de vos appareils en remettant le courant  

Il vous suffit à présent d’effectuer le raccordement au groupe électrogène en installant la prise d’entrée sur « alimentation secondaire » de l’inverseur de source grâce aux fils de section. Quand le courant est coupé, l’inverseur bascule pour permettre au groupe de prendre le relai.

3. Sécurités & entretien

Lorsque vous utilisez votre groupe électrogène, installez-le dans un endroit stable, sec, et propre.

L’électricité est potentiellement dangereuse. Il convient d’être extrêmement vigilant sur la partie électrique du groupe. Repérez puis réparez le moindre défaut (connexion, étanchéité, état des câbles d’alimentation).

De nombreux générateurs possèdent désormais un système anti-surchauffe de l’huile qui provoque la coupure du groupe si la température est trop élevée.

De même vous trouverez sur certains modèles de disjoncteurs thermiques qui coupent l’alimentation à la moindre anomalie détectée sur le réseau.

Pour optimiser la durée de vie de votre groupe, réalisez l’entretien préconisé par son constructeur en respectant les délais.

Changez régulièrement l’huile. Les manuels d’utilisation expliquent  comment utiliser la jauge, le type d’huile à ajouter et les modalités de vidange.

De même pour le filtre à air. Nettoyez le toutes les 50 heures et n’hésitez pas à le remplacer une fois par an..

Restez vigilant sur les bougies, sujettes au dépôt de combustion. Décrassez les toutes les 100 heures et remplacez les toutes les 300.

 

EN RESUME !

  • Pour une alimentation de secours dans votre maison  principale ou une source de courant pour une résidence secondaire :

On s’orientera alors vers un groupe électrogène à essence, moteur 4 temps, 5000W, doté de la technologie Inverter (confort de puissance pouvant subvenir aux besoins énergétiques de tous vos différents appareils électriques et/ou électroniques).

  • Pour utiliser ponctuellement outils de bricolage, obtenir de la lumière dans une zone hors réseau :

Privilégiez le groupe thermique, d’une puissance suffisante, autour des 3000 Watts  (4 temps de préférence), et disposant en fonction de l’utilisation d’un châssis équipé ou non de roues de transport.

  • Pour loisirs extérieurs type camping, caravaning, yachting, avec appareils électriques dits « sensibles » et/ou à batterie (cafetière, smartphone, tablettes, batteries, etc…) :

Ici, les modèles insonorisés semblent indispensables. Un générateur d’une puissance de 200 Watts sera suffisant. L’alimentation de ce type d’appareils n’est pas trop gourmande en énergie. Privilégiez là encore les groupes type Inverter afin de préserver l’intégrité de vos appareils électroniques.

Avez-vous trouvé ce blog intéressant?

Share on facebook
Facebook
Les produits en vedette dans cette catégorie